The last light of the moonwalker

Il y a ceux qui se souviennent des dettes et des scandales, et ceux qui ne tiennent toujours pas en place pendant cette intro :

Billie Jean – Number Ones [Europe] – Michael Jackson


Il faut saluer l’artiste, quand même. Génial mélodiste, danseur au groove nerveux exceptionnel, il n’y a pas que le moonwalk linéaire chez le Jackson (même si, pour la petite histoire, ça moonwalkait déjà de longue date dans le ghettos de harlem avant que le monde entier n’en découvre l’un des embassadeurs en clip), il y a celui de côté, il y a de la posture, une certaine urgence à beater le son, une véritable oreille. Bref, ça s’appelle la classe.


Mais tous les rois doivent mourir. Je pense que ce week end il y aura un sacré dance floor sur l’Achéron.

Laisser une réponse