Archives de décembre 2010

A moi le dois-je, A toi le dis-je

Chez toiJe suis venu te voir aujourd’hui.
J’ai mis mon beau cuir, me suis caché sous ma casquette de feutre, ça t’aurait plu, tu aurais dit que je joue mon beau gosse.
Je t’ai consacré tout mon après-midi, sous un grand soleil froid éclatant, et l’astre plein la gueule j’ai pris mon vieux destrier en direction de l’ouest, le lieu de ta dernière couche où tu es installée.

Dix-mille-neuf-cent-cinquante lunes

Strophe sans JE